L'Insertion

Notre activité d'insertion est cofinancée par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme opérationnel national "Emploi et Inclusion" 2014-2020, par le Conseil Départemental de Saône-et-Loire, et la Dirrecte.

 Participer au développement d'un projet porteur de sens

Produire des légumes au Jardin de Cocagne est un engagement réciproque entre producteur et consommateur.
C’est aussi un engagement pour nourrir d’autres personnes de façon saine et développer une agriculture d’avenir et de qualité.

 

L'INSERTION PAR L'AGRICULTURE BIOLOGIQUE

"Il est normal de choisir une agriculture bio étant donné que nous travaillons sur la recherche d'un équilibre pour les personnes que nous accueillons"

L'association a fait le choix d'accompagner ses salariés dans leur parcours d'insertion en leur proposant un travail de maraîchage biologique.

Ce type d’activité possède des vertus équilibrantes autant sur le plan psychologique que physique.

C’est une étape pour se reconstruire et retrouver des repères.

Travailler la terre c'est :

  •   Retrouver un rythme de travail régulier
  •   Structurer son temps
  •   Avoir une activité physique et de plein air.
  •   Etre en contact avec la nature, le cycle des cultures et des saisons
  •   Avoir une activité concrète et diversifiée
  •   Récolter les fruits de son travail
  •   Prendre soin et préserver la diversité

rang salades

« Par le biais de ce travail j’arrive enfin à m’épanouir… » C’est ce que Anne, souligne lorsqu’elle parle de son expérience au jardin.

Les Jardins de Cocagne sont pour beaucoup de jardiniers, un lieu pour créer des liens, travailler dans la convivialité, reprendre confiance et se sentir reconnus par leur travail.

repicage poireaux

L’accompagnement social et professionnel

Le jardinier est un partenaire actif dans la construction de son projet qu’il élabore par étapes avec le directeur et un référent social. 

 

Une prise en compte individuelle, un accompagnement collectif

Des entretiens individuels tout au long du contrat. Un suivi par le groupe de pilotage tous les 2 mois par des assistantes sociales, un référant du PLIE, de Pôle Emploi, de la CLI , de la municipalité, du Conseil Général, un animateur local d’insertion.

Un soutien dans les démarches administratives et personnelles en partenariat avec les référents sociaux.

Un suivi par la Commission Insertion des Jardins de Cocagne.

Un apprentissage au quotidien des gestes et comportements propres au monde du travail :
travailler en groupe, respecter des horaires et les consignes de travail, être autonome…

habillage poireaux

 

Les temps d'apprentissage et d'information sur le lieu de travail

Sensibiliser à des problématiques de santé

Alimentation, gestion du stress, des problèmes psychologiques,

Formation aux premiers secours

Travailler sur la conciliation des temps

Favoriser une recherche d’emploi active

Enrichir les savoirs-faire :

Atelier osier, techniques de maraîchage biologique, élaboration d’un plan de culture

 

 

Le Parcours d'Insertion

L'ARRIVÉE AUX JARDINS

Les Jardins de Cocagne de Mâcon travaillent en partenariat avec Pôle Emploi et sont contactés soit par un travailleur social, soit directement par les personnes qui souhaitent y travailler.
Durant le recrutement, l’association doit veiller à maintenir l’équilibre de l’équipe de travail par la diversité des profils des personnes accueillies.


La FORMATION

L'association tend à élargir les perspectives de formation et de professionalisation des salaries.

Nos partenaires privilégiés ce concernant sont : 

  •   le GRETA
  •   LUTILEA
  •   l’AEFTI
  •   l’Espace Formation
  •   l’IFPA

 

LA FIN DU CONTRAT

Le départ des Jardins peut être à l’initiative du Jardinier ou de l’équipe d’encadrement, en fonction des objectifs de chaque salariés.
La sortie doit se faire au bon moment, ni de façon prématurée afin de finaliser ce qui a été engagé, ni trop tard pour des personnes qui sont prêtes à passer à une autre étape

semis

 


APRÈS LE CONTRAT

C’est dans cette dynamique que les Jardins ont participé à la création du groupement d’employeurs recrutant des travailleurs saisonniers en contrat CDI.

« L’accompagnement individualisé prend en compte la personne dans sa globalité. Il permet d’identifier les freins à l’insertion professionnelle et favorise la résolution des problématiques personnelles, de santé, de logement, d’endettement, de mobilité… »

Au début, à l’arrivée dans les jardins, certaines personnes sont en retrait. Au dernier entretien, elles proposent des idées pour les Jardins de Cocagne

 

tomates