Jeunes plants, arbres fruitiers et maraichage bio, par Stéphane

Stéphane vient de rejoindre les Jardins en remplacement de Raphaëlle, pour s'occuper des serres et du verger. Il nous en dit plus sur lui.

 

Je m'appelle Stéphane. Je suis arrivé aux Jardins depuis plus d’un mois, fin septembre 2018. Aux Jardins, je m'occupe de toutes les productions sous serre : jeunes plants, semis et tout ce que produisent les serres.

J'ai une expérience de 19 ans en horticulture. Mes grands-parents eux-mêmes étaient maraîchers et, si je suis venu aux Jardins de Cocagne, c'est pour revenir au maraîchage.

Ce qui me plaît dans mon travail aux Jardins, c'est la possibilité de faire de l'encadrement. Et puis, la structure est agréable, bien organisée. Je ne suis pas très surpris par le maraîchage par rapport à l'horticulture dans la mesure où je me suis bien préparé. J'ai notamment fait des stages en entreprises qui m'ont apporté une certaine expérience.

La relation avec les salariés en insertion se passe bien. Le plus important pour l'instant, c'est d'apprendre à connaître chaque personne, notamment grâce aux réunions d'équipe que nous avons le vendredi après-midi. Il faut retenir les difficultés et les préférences de chacun pour pouvoir organiser au mieux l'activité dans les serres. Cette réunion nous permet de faire le bilan de la semaine écoulée et d'organiser le travail pour la semaine suivante.

Ce qui est vraiment nouveau pour moi, c'est de travailler en maraîchage biologique. Je n'avais aucune expérience avant de venir ici, mais je suis vraiment intéressé d'apprendre à travailler en bio. Cela change le mode de culture, même si j'ai déjà travaillé en agriculture raisonnée.

Une autre nouveauté aussi, c'est le mode de commercialisation avec les paniers. C'est tout à fait différent de ce qu'on fait quand on passe par la grande distribution. De plus, il y a le contact avec les adhérents, par exemple lorsqu'on se croise dans la salle à paniers quand on vient réapprovisionner des légumes dans l'après-midi ou quand on croise les bénévoles qui viennent travailler le mardi matin.

Un de mes premiers objectifs personnels, c'est de maîtriser le bio, les semences, comment on les gère, les démarches qu'il y a autour.

Ensuite, avec Jean-François, nous voulons nous développer autour des jeunes plants, avec peut-être l'objectif d'en vendre grâce à ce que nous permettrait de produire notre surface de serres.

Il y a également les arbres fruitiers qui ont été plantés récemment et dont je vais m'occuper. Cet hiver, notamment, je ferai de la taille sur les arbres pour leur permettre de mieux se développer en grandissant.

En hiver, dans les serres, il y a toujours autant de travail. En ce moment, on a la mâche et les épinards à récolter. En janvier, on va commencer à planter les pommes de terre et les oignons blancs. Puis, en février, c'est l'époque des radis. Viendront ensuite les semis de poivrons, d'aubergines et enfin le début des semis de tomates. Il y a toujours à faire !

Voilà, c'est le tout début. J'aurai plus de recul dans un an après avoir fait un cycle complet. On en reparlera...

 

Stéphane
Maraîcher-encadrant, responsable des serres et du verger